Et vous, où achetez-vous vos livres ?

Aujourd’hui est un jour de bonheur et de soulagement pour beaucoup d’amateurs de livres et de shopping livresque. Enfin, les librairies rouvrent leurs portes, nous pouvons aller nous ravitailler et faire le plein de romans. Même si on a constaté que nos bibliothèques étaient remplies à ras bord, l’envie d’acheter nous a tous démangés à un moment où à un autre pendant le confinement. La sensation de nouveauté, de futures histoires à découvrir, l’odeur du papier neuf, tous ces petits plaisirs nous ont bien manqué. Reste à savoir une chose essentielle : où comptez-vous vous rendre en premier pour acheter des livres ?

Il y a d’abord les grandes enseignes, la Fnac, Cultura, par exemple. Leur avantage est le large choix dans les rayons : beaucoup de titres sur de grandes surfaces, des têtes de gondoles où l’on peut trouver facilement toutes les dernières sorties, best-sellers, de tous styles. L’inconvénient de ces grandes enseignes est qu’elles restent malgré tout un peu impersonnelles : on est un peu noyé dans la foule, la relation avec les libraires ne semble pas souvent privilégiée, même s’ils restent souvent à l’écoute. Mais avec beaucoup de clients à gérer, on peut évidemment comprendre qu’ils soient moins disponibles. Une solution pratique quand on sait exactement ce que l’on veut acheter !

Il y aussi les libraires d’occasion. Celles où l’on ne va pas avec une idée en tête, celles où l’on fouine pour trouver la perle rare, le livre perdu, oublié, la première édition ou la collection en rupture de stock. Dans ces cavernes d’Ali Baba, la surprise est le maître mot. A Paris, Boulinier, sur le boulevard Saint-Michel est LA librairie pour faire une chasse au trésor.

Surtout, la plupart d’entre nous tiennent à leur librairie de quartier, celle qui se trouve à quelques encablures de chez nous, celle dont on connait les vendeurs, qui nous connaissent aussi. C’est LE lieu où l’on partage, où l’on découvre, où l’on échange. Des espaces plus petits, plus intimistes, des petits cocons que l’on aime retrouver. C’est ce qui a surement le plus manqué aux lecteurs avec le confinement. Leur place est essentielle, il faut vite y retourner !

Que vous fréquentiez plutôt les grandes enseignes, les librairies d’occasion, ou les librairies de quartier, l’important est de les soutenir et les aider à passer cette période difficile. Ils ont besoin de nous autant que nous avons besoin d’eux !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :