Testament à l’anglaise – Jonathan Coe

Si vous cherchez un auteur qui décrit avec brio et finesse la société britannique, les romans de Jonathan Coe sont faits pour vous. Adulé en Angleterre, ses romans rencontrent régulièrement un franc succès, surtout « Testament à l’anglaise » (What a carve up ! en VO), paru en 1994.

« Testament à l’anglaise », c’est l’histoire de Michael Owen, un jeune homme fragile et déprimé, et de Tabitha Winshaw, une vielle femme qui lui demande de retracer l’histoire de sa célèbre famille. Quand elle était jeune, Tabitha a accusé son frère Lauwrence d’avoir prémédité l’assassinat de son autre frère, Godfrey. Résultat : sa famille l’a faite interner et depuis, tout le monde la prend pour une folle. Elle charge donc Michael d’écrire la chronique du clan Winshaw, influent et prospère, et pour cela il parcourt les hautes sphères de la société anglaise, des années 1940 à 1990.

Dans cette satire sociale mordante et captivante, c’est tout le fonctionnement et la domination des notables sur les moins riches qui est critiqué avec un humour bien particulier à Jonathan Coe. Grâce à sa plume insolente, il arrive à pincer la curiosité du lecteur et à lui raconter une histoire sociale mélangée à un polar. Il réussit à analyser avec finesse autant les personnes que les situations sans pour autant manquer d’humour bien british. Un roman déroutant, drôle et intelligent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :