Le dernier des nôtres – Adélaïde de Clermont-Tonnerre

Les fantômes du passé peuvent resurgir à tout moment…C’est ce qui arrive à Werner Zilch, un entrepreneur new-yorkais à qui tout réussit. Nous sommes à la fin des années 1960. Werner commence à prospérer dans l’immobilier avec son associé et meilleur ami Marcus, mène une vie insouciante jusqu’au jour où il croise le chemin de Rebecca dont il va tomber éperdument amoureux.

Rebecca est belle, flamboyante, artiste, c’est le coup de foudre. Il commencent à se fréquenter jusqu’au jour où un événement va venir bouleverser leurs vies. Werner va être confronté à son passé dont il ne connait rien. En effet, il a été adopté à l’âge de trois ans et n’a jamais su d’où venaient ses parents biologiques. En réalité, il est né dans un église pendant les bombardements de la ville de Dresde, et Luisa, sa mère, est morte en le mettant au monde. Les événements vont s’accélérer et mener Werner vers le secret de ses origines…

Ce roman décrit la complexité de l’identité et la façon dont nos origines influent, d’une manière ou d’une autre, sur notre vie. Werner, qui ne connaît rien de sa famille, va se construire au fur et à mesure qu’il avance dans ses découvertes. Avec l’aide de ses proches et grâce à l’amour de Rebecca. Des flash-backs, des retours dans le temps complètent le tableau du New York des années 1970 où liberté et créativité se coutoyaient dans un bouillonnement d’énergie. Une lecture prenante qui fait réfléchir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :