L’élégance du hérisson – Muriel Barbery

Les immeubles parisiens sont peuplés de gens tous plus différents les uns des autres. Quel que soit le quartier où l’on vit, on ne fait souvent que croiser nos voisins. Muriel Barbery a brisé cette idée dans son superbe roman « L’élégance du hérisson », et a fait naître une histoire d’amitié entre une fillette de 12 ans, Paloma, qui habite au 7, rue de Grenelle, et Renée, sa gardienne de 54 ans. Sous ses airs revêches et solitaires, Renée est une femme extrêmement intelligente et cultivée, qui a appelé son chat Tolstoï en hommage à Léon, lit Proust et regarde des films japonais. Rien en surface ne permet de percer à jour qui elle est réellement.

Un peu comme Paloma, qui à son âge a déjà bien conscience de l’injustice et de la dureté du monde. Sensible et perspicace, cette enfant délicate ne souhaite pas grandir et prévoit de se suicider le jour de ses 13 ans. Elle a déjà tout prévu, jusqu’au jour où elle elle se rapproche de Renée à l’occasion de l’arrivée d’un locataire bien spécial dans l’immeuble…

Dans ce roman qui relie deux souffrances et deux destins, l’émotion est le maître-mot. Renée et Paloma sont deux personnes qui souffrent à leur façon et qui ont du mal à s’ouvrir aux autres. Leur vision du monde, leur besoin de se protéger de l’extérieur, leur difficulté à s’ouvrir les exclut. La plume de Muriel Barbery nous emmène dans une métaphore subtile de la vie et des sentiments humains à travers des personnages authentiques et bouleversants. Un roman incontournable et essentiel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :